La petite fille qui ne voulait pas sourire

C’était au mariage de Fabrice et d’Aude. Aude avait déjà deux filles. Les deux sœurs, 4 et  8 ans,  toutes belles dans leurs robes blanches de petites filles d’honneur, nous accompagnèrent au parc pour poser avec les mariés.

J’aime bien demander au couple de sauter en l’air, cela donne des photos dynamiques et gaies. Je le fis ce jour-là, et Aude et Fabrice s’y prêtèrent. Les petites, enthousiasmées, réclamèrent à faire de même. Elles commencèrent à bondir côte à côte au milieu du jardin tandis que je les photographiais. Mais voilà que la petite se cogna le front contre le coude de la grande. Elle se mit à pleurer. Fabrice s’agenouilla pour la consoler. Bientôt, ses pleurs s’apaisèrent et son visage se détendit.

Je vis là l’occasion de faire une photo tendre et spontanée ; mais au moment où je braquai mon objectif vers eux, la petite me vit et se renfrogna. Je laissai passer quelques instants, car en général les enfants oublient rapidement l’objectif. Mais la petite semblait avoir décidé que j’étais responsable de son malheur. Fabrice et Aude eurent beau la cajoler, rien n’y fit : dès qu’elle voyait la lentille de mon objectif, son sourire retombait, son visage se contractait, son regard fuyait, bref, elle boudait. Elle était si mignonne pourtant avec ses grands yeux bleus et le bouquet de la mariée à la main! Il fallait absolument que je fasse son portrait.

C’est seulement lorsque les filles eurent retrouvé leurs cousines à la mairie que je repris espoir. La petite était absorbée, comparant, en vraie demoiselle,  sa robe avec celle d’une amie. Je me postai en embuscade, montai sur mon boitier mon objectif le plus doux, et fis mes réglages en essayant d’avoir l’air de ne pas m’occuper d’elle.

Et là, quand je braquai vers elle mon objectif, un petit miracle se produisit enfin : elle me vit, leva la tête et me gratifia d’un gigantesque sourire. Ayant peine à croire à mon bonheur, je déclenchai une fois, deux fois ; je crus que l’instant allait s’envoler, mais non, elle me regardait toujours en souriant d’un air radieux, elle minaudait même.  Soulagée et pleine de gratitude, je pus faire non pas un mais trois beaux portraits d’elle.

 

Publicités

Une réflexion sur “La petite fille qui ne voulait pas sourire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s