Une pluie de pétales

Flora et Grégory vont se marier au mois de juin. Pour célébrer leurs fiançailles, nous sommes allés au Parc de Sceaux, dans le sud de Paris. Mais pas à n’importe quel moment, et pas à n’importe quel endroit du parc. Nous avons attendu – avec impatience ! – le moment de la floraison des cerisiers roses du Japon. Le parc a un bosquet de cinquante cerisiers, qui fleurissent généralement au mois d’avril. Mais la date exacte varie, et l’on a très peu de marge, car la floraison ne dure qu’une semaine à dix jours. Depuis le mois de mars, je me renseignais très régulièrement sur l’évolution des bourgeons ; quand j’ai su que les fleurs avaient enfin éclos, j’ai aussitôt appelé les fiancés pour fixer une date dans les six prochains jours. Et je sais qu’au moment où j’écris ces mots, moins d’une semaine après la prise de vue, les feuilles ont déjà remplacé les fleurs.

Mais heureusement, les fiancés étaient tous deux en vacances au moment de la pleine floraison ! Non seulement donc nous nous avons pu nous rendre au Parc de Sceaux, mais nous avons pu nous y rendre un jour de semaine, paramètre capital quand on sait que le bosquet est pris d’assaut par les amateurs de fleurs le week-end. La floraison des cerisiers donne même lieu à une célébration japonaise importante, la fête de la contemplation des fleurs, ou Hanami. Le dimanche, il m’aurait été tout simplement impossible d’obtenir des photos de mes fiancés sans voir dans le cadre des familles et des groupes d’amis en train de pique-niquer. En semaine nous n’étions pas seuls, mais nous étions suffisamment peu nombreux pour que je parvienne généralement à ne cadrer que les fiancés, l’herbe et les arbres.

Flora et Gregory n’avaient encore jamais vu le bosquet fleuri. Je le leur avais décrit en des termes élogieux, mais quand nous avons remonté l’allée bordée de haies pour déboucher dans ce paradis rose et vert, Gregory a tout de même eu une exclamation de surprise admirative. Et quel endroit plus romantique, en effet, que ce tapis d’herbe vert tendre avec un ciel de fleurs roses à portée de main !

Nous avons déposé nos affaires au pied d’un arbre, j’ai sorti mon appareil, monté mon flash et mon diffuseur, et laissé les amoureux batifoler dans le gazon. Je les ai d’abord photographiés de loin pour ne pas trop les déranger. Puis, quand j’ai jugé que j’allais pouvoir me rapprocher, j’ai monté sur mon boîtier mon objectif le plus doux que je réserve pour les portraits.

Pour ce faire, je m’étais détournée deux minutes ; quand j’ai à nouveau regardé en direction des fiancés, j’ai vu qu’ils s’embrassaient sous un arbre dans une pose aussi picturale que spontanée : Grégory était penché sur Flora qui se cambrait avec ses cheveux rejetés en arrière. Un peu de vent faisait voler la petite robe blanche de Flora. Ils étaient totalement oublieux de ma personne ; je  me suis approchée pour cadrer le couple avec l’objectif que je venais de monter, une focale fixe qui m’obligeait à avancer ou reculer pour rapprocher ou élargir le cadrage, mais le baiser se prolongeait et Grégory, qui me faisait face, fermait les yeux et ne m’avait pas vue : j’ai donc eu quelques précieuses secondes pour trouver le meilleur angle et le meilleur cadrage.

Quand, plus tard, elle a vu cette photo, Flora s’est exclamée, incrédule : « on a fait ça, nous ?! ».

Ensuite, j’ai rejoint le couple et entrepris de faire un portrait de Flora. Inspirée, elle a mis des fleurs de cerisier dans ses mains pour les souffler vers moi. L’effet est saisissant, les fleurs dans les mains de Flora sont illuminées par un rayon de soleil et les pétales qui tourbillonnent devant la fiancée forment des taches floues.

Je pourrais raconter les mille et une anecdotes de cette séance pendant encore des heures, mais à présent, je vais plutôt laisser parler les photos : si vous voulez en voir plus, rendez-vous sur www.florencedujarric.com, dans la rubrique « Engagement Session » de mon portfolio !

Publicités

2 réflexions sur “Une pluie de pétales

  1. Merciiiii! pour cette séance magnifique Florence, nous aussi avons pris beaucoup de plaisir à prendre ces photos en ta compagnie. On n’est jamais gêné lorsque c’est toi qui est derrière l’objectif, on oublie complètement la présence de l’appareil et on passe juste une bonne après-midi en ta compagnie. Merci encore! Et à bientôt pour la suite, Greg et moi sommes plus qu’impatient de te retrouver dans nos habits de lumière!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s