After wedding shooting en Provence

Voici un peu de soleil au cœur de l’hiver !

Il était une fois de jeunes mariés qui partaient en vacances en Provence. Ils empaquetèrent soigneusement leurs habits de mariage – Grégory son costume blanc et son gilet couleur de feu, Flora sa robe en dentelles à la longue traîne blanche – et mirent aussi dans leurs bagages leur photographe de mariage avec tout son matériel.

Ils souhaitaient revêtir une fois encore leurs habits de lumière sous le soleil provençal.

Ils voulaient, en somme, faire ce qu’on appelle un After wedding shooting. C’est une séance photo (ou love session) originale en robe de mariée quelques semaines après le mariage, où l’on profite d’un décor naturel inaccessible depuis le lieu du mariage, sans peur de tacher la robe puisque la cérémonie est déjà passée.

La famille de Flora a une maison dans un village médiéval de Provence aussi joli que son nom. Pour faire les premières photos, nous n’avons eu qu’à descendre la colline sur laquelle est perchée le village. J’avais déjà repéré des chevaux dans un pâturage ; nous avons garé la voiture juste en face, et les jeunes mariés ont entrepris de se changer dans la voiture. La petite route était déserte, mais les finitions étaient rendues malaisées par le vent qui soufflait fort ce jour-là.

Plutôt que des chaussures de ville et une coiffure solennelle, Flora et Grégory avaient choisi de faire leurs photos en tongs et chapeau de paille. La mariée avait d’ailleurs changé radicalement de coiffure depuis son mariage : elle avait, comme elle se l’était promis depuis longtemps, tondu ses longs cheveux afro qui lui coûtaient tant d’efforts à entretenir. La séance s’annonçait aussi détendue qu’originale !

Quand nous avons enjambé la barrière, les chevaux curieux sont venus voir si nous avions quelque chose à leur donner à manger. Il y en avait trois, l’un bai, un autre blanc et le plus petit doré. Intrigués, ils reniflaient la robe de Flora et se laissaient volontiers caresser. J’en profitais pour prendre des photos du couple avec eux. Puis, après dix minutes, les chevaux sont repartis chercher de l’ombre plus loin dans le champ. A cet instant, Grégory a enlacé tendrement Flora. J’ai tourné autour d’eux pour trouver le bon angle, et déclenché.

Quand les chevaux se sont éloignés, nous sommes remontés en voiture pour aller vers un site géologique de la région connu des mariés. C’est un endroit exceptionnel en haut d’une colline, où des empilements rocheux étranges surplombent l’horizon. Et voilà bientôt ma mariée qui escalade les rochers pieds nus, sa robe traînant derrière elle ! Il est bientôt dix-huit heures, et le soleil commence à descendre ; la lumière est horizontale.

Image de ces mariés en chapeau de paille perchés sur un champignon rocheux…

Pour inclure la vue sur la région et l’horizon bleuté dans mon cadre, je grimpe précautionneusement avec mon appareil sur un champignon voisin ; Flora et Grégory se lèvent, et Flora se blottit contre l’épaule de son mari…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s