Petits mots roses

Un jour d’avril dernier, au milieu d’un repas, mon frère a jeté négligemment : « Tiens, au fait, on va avoir des nouveaux mariés pour toi. » Sa chérie Amélie et lui m’avaient déjà plusieurs fois recommandé des amis à eux qui cherchaient un photographe de mariage. Curieuse, je lui ai demandé :
– Ah bon, ils se marient quand ?
– En août 2013.
– Où ça ?
– A Versailles, a priori.
J’ai levé le sourcil, imaginant déjà les photos de couple dans le parc du Château de Versailles. J’étais encore disponible à la date dite. Nous avons échangé quelques phrases à ce sujet, et Frédéric a proposé de venir m’assister.

C’est alors seulement que j’ai pensé à demander à Jérôme et Amélie: « Mais c’est qui au fait ? Je les connais ? » A quoi Jérôme a répondu deux mots avec un air un peu étrange. Il n’avait pas parlé très fort, et il y avait du brouhaha autour de la table. J’avais cru entendre: « C’est nous. » Malgré le bruit, j’ai eu l’impression qu’il se faisait tout à coup un grand vide autour de moi. J’ai demandé d’une petite voix : « Tu peux répéter ce que tu viens de dire ? » Au ton de ma voix, tout le monde s’est interrompu et s’est tourné vers Jérôme et Amélie. Il a répété : « C’est nous, on va se marier. » Et Amélie, la main sur le bras de mon frère, a confirmé d’un geste de la tête.

Oh le choc ! Mon petit frère va se marier ! Comment ai-je pu ne pas croire que cela arriverait ? Bon heureusement, sa fiancée n’est pas trop mal, enfin, ça va tout juste (ahah ! Amélie, je t’entends fulminer d’ici !!). Bon, d’accord, j’avoue, je suis très heureuse qu’elle devienne ma belle sœur !

Bref, après une seconde de silence autour de la table, tout le monde s’est mis à parler en même temps. Je me suis levée et j’ai sauté au cou de Jérôme et Amélie; puis la future nous a fait admirer sa bague de fiançailles.

Une fois l’émotion initiale un peu apaisée, Fred m’a rappelé que je connaissais une très jolie manière de fêter ça. Je savais, pour avoir suivi de très près la floraison, que les cinquante cerisiers roses du Parc de Sceaux étaient en fleurs en ce moment même et pour seulement quelques jours encore. J’adore ce verger ; en cette saison, c’est l’endroit le plus romantique de la région parisienne. Je leur ai donc proposé de prendre une demi-journée au travail pour faire une séance photo love session.

Ils ont accepté avec plaisir. Le jour venu, nous sommes arrivés en voiture sous un ciel incertain. Au moment où Amélie a coupé son moteur, de grosses gouttes se sont mises à tomber. Je suis sortie de la voiture, j’ai examiné le ciel, et prononcé : « Ca ne durera pas. » Nous nous sommes mis en chemin vers la cerisaie avec un parapluie. Mais après cinq minutes de marche, la pluie est devenue diluvienne, et nous avons dû nous abriter sous de grands arbres. J’ai à nouveau regardé le ciel, et confirmé que cela ne pouvait pas durer. Amélie et Jérôme, qui frissonnaient sous leur parapluie, avaient l’air un peu dépités, et je sentais qu’ils commençaient à douter.

Heureusement mes prévisions se sont avérées exactes : au bout de cinq minutes la pluie s’est arrêtée et ne nous a plus gênés de toute l’après-midi. Nous sommes donc arrivés à la cerisaie, rose et toute mouillée de pluie. Nous avions ce lieu magique pour nous tous seuls, car les autres promeneurs s’étaient réfugiés à couvert pendant l’averse.

Pendant les toutes premières minutes, Amélie et Jérôme étaient un peu conscients de l’objectif ; mais j’ai l’habitude, et je leur ai proposé de s’éloigner de moi. Après avoir marché sur quelques dizaines de mètres dans l’allée rose et verte, Jérôme a spontanément fait tourner sa chérie en la tenant par la main. Et voilà une première belle photo spontanée.

Ils se sont rapidement sentis plus à l’aise, et j’ai pu me rapprocher. Le soleil était sorti de derrière les nuages. Amélie m’a demandé de faire une photo où l’on verrait sa bague de fiançailles pour faire une surprise à sa famille. Je l’ai faite à l’ombre d’un cerisier.

Nous sommes restés un bon moment. Les fiancés se sentaient bien, ils se chamaillaient et se câlinaient.

Il y a une photo que les amoureux ont particulièrement aimée ; je l’avais faite en noir et blanc. Amélie a écrit un petit message dessus. Contente du résultat, elle en a personnalisé trois ou quatre autres pour les afficher chez eux…

Les autres sont sur www.florencedujarric.com.

Publicités

3 réflexions sur “Petits mots roses

  1. D’accord, je vois ce blog tardivement… mais je confirme que cet article est super… je ressens encore de l’émotion en le lisant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s