Lucas et Wendy, deux mois à eux deux

J’ai été toute émue quand Corentin, dont j’avais photographié le mariage avec Stéphanie en 2012 (voir « Les joies du fisheye »), m’a écrit que son épouse chérie allait accoucher quelques semaines plus tard.

Je m’investis beaucoup dans chacun de mes reportages, et les heures que je passe à prendre et à retravailler les photos sont ma façon à moi de bénir le couple, de lui offrir une trace durable de son rayonnement pour l’aider à traverser les épreuves. J’ai donc été très heureuse de voir que la vie était douce à Corentin et Stéphanie, d’autant que je garde un souvenir particulièrement magique de leur journée de mariage, bénie d’Eole, le dieu des vents, qui a laissé les nuages déverser des trombes d’eau à chaque fois que nous étions en intérieur, mais qui écartait la pluie pour nous offrir soleil et arc-en-ciels à chaque fois que nous mettions un pied dehors… A moins bien sûr que ce soit Corentin et Stéphanie eux-mêmes qui, rayonnants comme ils étaient, aient chassé le mauvais temps!

Panorama de la boucle de la Seine

Depuis ce jour-là, il était entendu que je ferais les photos de leur premier enfant. Le rendez-vous fut pris pour un mois et demi après l’accouchement, soit deux ans et quelques jours seulement après les noces. Mais peu avant la date dite, Stéphanie a ajouté à mon impatience en m’écrivant le mot que voici:

« Nous aussi nous avons hâte de te voir et de faire une nouvelle fois de magnifiques photos avec toi!
Nous pensons prendre une séance de 4h, mon frère vient lui aussi d’avoir un bébé et aimerait profiter de tes talents de photographe pour immortaliser sa petite famille! »

J’allais donc photographier Lucas, 1 mois et demi, mais aussi la petite Wendy, trois semaines!

Le jour venu, j’ai retrouvé Corentin et Stéphanie inchangés, leur enthousiasme intact, seulement un peu fatigués par Lucas qui ne dormait pas beaucoup. C’est ce du moins que m’a dit Corentin, bientôt appuyé par Stéphanie et par la grand-mère du petit; mais, quand je suis arrivée dans la maison de famille, comme pour les taquiner, le bébé dormait comme un ange!

Comme le jour du mariage de Corentin et Stéphanie, le temps était incertain. Pendant la pluie, j’ai travaillé en intérieur dans le style photojournalistique, en laissant parents et enfants vivre leurs vie pour capter de beaux moment spontanés. J’ai bénéficié dans une chambre à l’étage d’une lumière naturelle superbe, tombant d’un vasistas ouvert dans le toit en pente; elle éclairait le petit et créait comme une auréole dans les cheveux des parents. Corentin et Stéphanie me connaissant, ils étaient en confiance, jouant et riant tout naturellement avec le bébé. Lui était actif, rieur, curieux.

IMG_6651

IMG_6653

IMG_6696

IMG_6711

Ensuite, je n’ai pas résisté au plaisir de rassembler les minuscules chaussures que j’ai trouvées dans la véranda pour une photo de détail, qui, déjà un mois plus tard, doit paraître toute attendrissante aux jeune parents tant les petits grandissent vite.

IMG_7013

Puis, comme il avait cessé de pleuvoir, j’ai profité du jardin pour installer Wendy au milieu des géraniums, dans un grand pot de fleurs rembourrés de couvertures ou elle a semblé se trouver très bien.

Quand à Lucas, il était déjà trop grand pour tenir dans ce pot, mais Stéphanie a fait une trouvaille dans la cave: une cagette de fruits en bois qui semblait faite exprès à cause de l’inscription qu’elle portait: « Elle et lui ». Car Lucas n’est-il pas le fruit de l’amour de Stéphanie (« Elle ») et Corentin (« Lui »)…?

IMG_7112

IMG_7121

IMG_7128

Bien sûr, vous pouvez retrouver ces photos et bien d’autres sur www.florencedujarric.com!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s