Vin d’honneur dans le jardin

Au sortir de l’église, famille et amis se rassemblent pour le vin d’honneur dans le jardin. Les petits fours sont servis sous une marquise et les invités se regroupent autour de tables hautes, flûte de champagne en main. Un chef coiffé d’une toque sert du magret et du foie gras poêlé. Sébastien et Ewa ont tout prévu, même une sweet table pour les petits endimanchés qui s’agglutinent pour assister avec gourmandise à la confection de barbes à papa!

L’atmosphère est gaie, on trinque, on rit. Je suis postée un peu en retrait, pour capter de loin des expressions naturelles sans interrompre les conversations. Quand je travaille dans une réception, j’ai le don d’invisibilité: au début on me remarque avec mon appareil imposant, puis, au bout de dix minutes, je disparais pour ainsi dire aux yeux de tous. On m’oublie. Je peux passer dans le champ de vision des gens sans attirer leur attention, ce qui me facilite grandement la tâche: plus de gêne devant l’objectif, juste le naturel qui s’exprime.

Ah si tout de même, ces deux dames m’ont vue! Elles lèvent leur verre, puis la plus jeune proteste en riant: « Mais moi, je ne suis pas photogénique! » Je m’approche pour lui montrer la photo que je viens de prendre sur le dos de mon boîtier. Elle s’exclame, l’air appréciatif: « Ah! En fait, en fait je suis pas mal! Je veux bien que vous la montriez à tous les célibataires de la soirée! »

Sous un arbre, les mariés ont aménagé un photobooth avec des polaroids, des accessoires de fête et un cadre suspendu à une branche. J’en profite pour photographier un apprenti photographe en pleine action!

Comme la lumière baisse, on allume les guirlandes lumineuses tendues d’arbre en arbre…

photographe-mariage-0503

photographe-mariage-0495

photographe-mariage-0239

photographe-mariage-0515

photographe-mariage-0536

C’est le moment que je choisis pour kidnapper les mariés. Il est temps d’aller faire les photos de couple, la lumière et belle et elle ne durera pas! 18h30 en début d’automne, c’est ce que nous autres photographes appelons la Golden Hour, l’heure bénie où la lumière est dorée et où, en se plaçant à contre-jour, on peut créer un halo autour de son sujet.

Le soleil illumine le voile d’Ewa par transparence et miroite sur l’objectif. Le couple est rayonnant et inondé de lumière…

Curieux d’en voir plus? Cliquez ici!

photographe-mariage-0556

photographe-mariage-0568

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s